Shadowhunters saison 1

Affiche promotionnelle de Shadowhunters saison 1

Table des matières

Carte d’identité de la série

  • Titre de la série : Shadowhunters
  • Réalisateur :  Mick Garris 
  • Période de diffusion originale : Du 12 janvier au 5 avril 2016
  • Pays d’origine : Etats-Unis 
  • Droits de diffusion : Freeforme
  • Titre original : Shadowhunters
  • Nombre de saisons : 3
  • Nombre d’épisodes : 13
  • Période de diffusion en France : Du 13 janvier au 6 avril 2016 
  • Droit de diffusion : Netflix 
  • Scénariste : Ed Decter 
  • Compositeur : Ben Decter
  • Durée moyenne d’un épisode : Entre 40 et 45 minutes 
  • Genre :  Fantastique
  • Saison concernée par cet article : 1/3 

Distribution

  • Katherine McNamara :  Clarissa « Clary » Fray / Fairchild 
  • Dominic Sherwood : Jace Wayland 
  • Alberto Rosende : Simon Lewis 
  • Emeraude Toubia : Isabelle « Izzy » Lightwood
  • Matthew Daddario : Alexander « Alec » Lightwood
  • Isaiah Mustafa : Lucian « Luke » Garroway / Graymark
  • Harry Shum Jr : Magnus Bane 
  • Maxim Roy : Jocelyn Fray / Fairchild
  • Alan Van Sprang : Valentin Morgenstern
  • Jon Cor :  Hodge Starkweather
  • Kaytlin Leeb : Camille Belcourt 
  • Jade Hassouné : Meliorn
  • David Castro : Raphaël Santiago 
  • Stephanie Bennett : Lydia Branwell 
  • Nicola Correia-Damude : Maryse Lightwood 
  • Paulino Nunes : Robert Lightwood 
  • Joel Labelle : Alaric 
  • Vanessa Matsui : Dorothea « Dot » Rollins 

Comment est né le projet ?

Cette série est le fruit d’une adaptation de la saga littéraire The Mortal Instruments créée par Cassandra Clare. Elle a vu le jour suite à l’échec au box office du film The Mortal Instruments : La cité des ténèbres. Ce n’est qu’après discussion entre l’autrice, la chaîne américaine Freeform et la plateforme de streaming Netflix, que le lancement de la série est annoncé. La diffusion de cette dernière se fait sur Freeform, puis à J+1 sur la plateforme Netflix. Cette multidiffusion permet un rayonnement mondial à la série.  

Comment j’ai découvert cette série ?

J’ai découvert la série quelques mois après avoir regardé le film. J’ai été très surpris que ce dernier ne connaisse pas de suite, et m’interrogeai vraiment sur la direction qu’allait prendre la série. Allait-elle partir du film, ou au contraire, rebâtir l’ensemble de l’univers en faisant comme si le film n’avait pas existé ? 

Mes premières impressions 

Une première vision hésitante 

Comme énoncé plus haut, j’étais très sceptique au début de la première saison. Mais mes inquiétudes se sont assez rapidement envolée dès l’instant où j’ai compris que la série commençait sans aucune influence du film, aucun lien. C’était, selon moi, la meilleure des choses à faire.

De nouvelles bases pour une série prometteuse 

Comme énoncé dans la section précédente, j’ai été heureux de constater que la série se détache complétement de toute œuvre annexe à la série littéraire de Cassandra Clare. Cela permet de partir sur des bases plus « saines » que pour le film, et de découvrir l’univers sous un angle plus parlant, plus accessible.

Un casting parlant  

Autre point positif qui rend très clairement service à la série : son casting. En effet, c’est un véritable coup de génie d’avoir désigné comme personnage principal Catherine McNamara (Clary Fray) qui s’offre ainsi un premier grand rôle. L’actrice est appuyée par des grands noms du petit écran comme Harry Shum Jr. (Magnus Bane), connu pour avoir campé pendant longtemps le rôle de Mike Chang dans la série Glee. Enfin, des acteurs comme Emeraude Toubia et Matthew Daddario (respectivement Isabelle et Alexander Lightwood) campent parfaitement leurs rôles. Le casting permet de globalement s’attacher aux personnages, et donc à l’univers de la série. 

Intrigues principales de la saison 

La première saison de Shadowhunters (comprenez « Chasseurs  d’ombres ») introduit l’univers littéraire de Cassandra Clare. Le jour de ses 18 ans, Clary Fray découvre l’existence d’un monde parallèle appelé « Monde Obscur ». Cette découverte bouleverse sa vie, l’éloignant de ses études d’art à l’académie de Brooklyn et de sa vie d’adolescente parfaitement ordinaire. 

Détails des épisodes

Episode 1 : La coupe mortelle

Clary Fray a 18 ans et étudie l’art, lorsqu’elle découvre qu’elle est une Shadowhunter et fait partie d’un monde caché au bord de la guerre.
 

Episode 2 : La descente aux enfers n’est pas facile

Clary est bien décidée à recouvrer la mémoire. Elle fait appel aux mystérieux frères silencieux, accompagnée de ses nouveaux alliés.

Episode 3 : La fête du mort

Lorsque le clan des vampires new-yorkais kidnappe Simon, Jace forme Clary afin qu’elle puisse se joindre à leur mission de sauvetage.

Episode 4 : Une fête d’enfer 

Clary se rapproche du mystérieux sorcier Magnus Bane pour invoquer le démon qui s’est emparé de ses souvenirs, tandis qu’un lourd secret concernant Alec est dévoilé.

Episode 5 : Traque 

Lancés à la recherche d’indices pour retrouver Valentin, Clary et Simon se retrouvent nez à nez avec la meute de loups-garous de New York.

Episode 6 : Des anges et des hommes

Alors qu’il lutte pour sa survie, Luke, blessé, révèle à Clary l’histoire secrète qui l’unit à Jocelyn et Valentin.

Episode 7 : Arcanes majeurs 

Avant d’atteindre la Coupe Mortelle, les Shadowhunters vont devoir affronter les nombreux démons et autres personnages suspicieux se dressant sur leur chemin.

Episode 8 : Contamination 

Pendant que Clary songe à ressusciter Simon en vampire, à l’Institut, l’apparence de Lydia Branwell oblige Alec à faire un sacrifice.

Episode 9 : Insurrection 

Lydia divise les opinions en décidant d’emmener Meliorn dans la Cité des Ténèbres pour l’interroger, tandis que Simon tente de contrôler ses nouveaux pouvoirs.

Episode 10 : L’autre dimension 

Avant de pouvoir retrouver Valentin, Clary doit d’abord évoluer dans un monde parallèle pacifiste.

Episode 11 : L’appel du sang 

Malgré ses doutes, Clary décide de s’allier à Michael Wayland, le père de Jace, longtemps présumé mort, pour venir en aide à Jocelyn.

Episode 12 : Malec

Alec lutte contre ses véritables sentiments envers Magnus. Clary et Jace font face à une surprenante révélation alors qu’ils cherchent de l’aide pour rompre un sort.
 

Episode 13 : L’étoile du matin 

La dernière chance pour Clary de réveiller sa mère la contraint à demander de l’aide à la personne qu’elle redoute le plus. Jace souffre d’avoir été trahi par Hodge.

Après cette saison… :

A la fin de la première saison, en avril 2016, Freeform, en association avec Netflix décide de poursuivre la diffusion de la série qui couvrira la même période de diffusion. Nous en parlerons dans un article dédié prochainement. 

Mon avis après le visionnage

Une première saison qui tient ses promesses 

Selon moi, la première saison de Shadowhunters tient bien ses promesses, dans le sens où elle pose bien les bases de l’univers de Cassandra Clare. J’y ai très bien adhéré. Il faut dire que ce genre de série, c’est mon pêcher-mignon ! 

Des têtes d’affiche de qualité 

Le ressenti très positif que j’ai eu au sujet du casting de la série, que je trouvait très prometteur n’a pas cessé de se confirmer au fil des épisodes. Tous les acteurs incarnent excellement leur personnages. Tous sans exception. Même si, je l’avoue, j’ai mes petits chouchous. 

Un découpage hasardeux de l’intrigue

Le seul point négatif que j’ai à adresser pour cette saison, c’est le découpage hasardeux de l’intrigue par rapport aux livres. Effectivement, si dans les livres, les actions mettent du temps à se mettre en place, dans la série, c’est tout l’inverse ! Les actions se mettent en place bien trop rapidement (à mon goût, du moins). En l’espace de quelques épisodes, on a déjà la quasi-totalité du premier tome qui est passé, ce qui est très (voire trop) rapide… Cela pose donc question quant au rythme que souhaitent donner les créateurs à la série. Affaire à suivre… 

Diversité assumée (et appréciée) !

Je tient à saluer l’aspect inclusif de cette série. On y retrouve effectivement des minorités bien représentées et de façon efficaces (à l’instar d’Alec et Magnus, comme couple ouvertement homosexuel). C’est une des rares séries où l’on normalise la cause LGBT, et où l’homosexualité d’un personnage ne fait pas débat, mais s’impose comme étant tout à fait ordinaire. Cela permet une certaine identification pour les spectateurs LGBT+. Une représentation sans chichis, cohérentes et très appréciable.  

Prochainement dans Shadowhunters… 

Pour clore cet avis,  j’aimerai vous parler de ce que j’aimerai voir dans la deuxième saison de Shadowhunters. 

Pour cette seconde saison, j’aimerai qu’on en apprenne davantage sur certaines relations entre les personnages (Alec & Magnus ; Jace et Clary), mais aussi sur les personnages individuellement, comme Simon, ou Isabelle, par exemple. 

Enfin, histoire de pimenter un peu l’intrigue, je me demande quelle place occupera le personnage de Valentin, campé par Alan Van Sprang.

Le petit + : Des personnages féminins forts

Si certains studios de cinéma approchés par Cassandra Clare ont refusé de mettre en scène une héroïne dans une adaptation, il s’agit bel et bien d’un point fort des romans et de la série, comme l’évoque Katherine McNamara : « Nous sommes à une époque où avoir un rôle principal féminin est quelque chose de très excitant. Il y a beaucoup de femmes fortes à la télévision, que ce soit dans Game of Thrones, Kimmy Schmidt ou Jessica Jones. 

Dans Shadowhunters, nous avons deux personnages féminins très forts : Clary et Isabelle. Ce que j’adore, c’est qu’on ne les voit jamais l’une contre l’autre. Elles ne sont jamais en compétition et sont presque comme des soeurs. C’est quelque chose qui devrait inspirer les jeunes filles qui regardent la série. » En accord avec les propos de sa partenaire, Emeraude Toubia s’avoue également très fière de représenter ses origines : « Le personnage [d’Isabelle] n’avait pas été écrit pour une Latina, donc je ressens une grande responsabilité par rapport à la représentation de ma communauté de manière positive.« 

Quelques liens utiles

Mon compte Allociné, où vous retrouverez toute la liste des films et des séries que je souhaiterai vous présenter  :

Sources nécessaires pour la rédaction de l’article

Détails des épisodes (Allociné) 

La bande-annonce de la saison (YouTube)

La bande originale de la saison 

L’affiche promotionnelle de la saison 

Infos nécessaires à la rédaction de la rubrique « Le petit + »

ATTENTION ! Les liens présents dans cet article ne sont pas des liens affiliés, mais bien une redirection vers les sources sur lesquelles je me suis appuyé pour rédiger cet article. Si toutefois un lien était affilié, je vous en ferai part.

Autres chroniques

Shadowhunters saison 2 | Série

Ma chronique sur la saison 2 de Shadowhunters est enfin disponible ! Poursuivez votre immersion dans le monde obscur en regardant cette saison et en lisant mon article que vous trouverez juste ici.

Lire la suite

The Mortal instruments : La cité des anges déchus | Le livre

A la suite de la mort de Valentin, et de la résurrection de Jace, le monde des chasseurs d’ombres et celui du monde obscur pensait être tiré d’affaire. C’était sans compter sur l’arrivée de Lilithe (la mère de tous les sorciers) et la possession de Jace par cette dernière. Ainsi se constitue l’intrigue principale de ce quatrième tome. Découvrez ce que j’en ai pensé en lisant cette chronique !

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.