Bienvenue à Zombiland (Paris)

"Bienvenue à Zombiland"
Avatar de l’utilisateur
Miss Sandy
Apprenti(e) Scribe de niv. 5
Messages : 314
Inscription : jeu. nov. 15, 2018 5:48 pm

Bienvenue à Zombiland (Paris)

Message par Miss Sandy » mar. avr. 16, 2019 12:35 pm

Deux semaines se sont écoulées depuis le début de l'épidémie zombie. La plupart des survivants ont rejoint une équipe, une famille, un gang, quel que soit le nom que vous lui donniez ... Le truc, c'est que les ressources se font rares. Les secteurs environnants ont été ratissés. Il faut élargir la zone de recherche, se déplacer plus rapidement afin d'être sur place dès qu'une occasion se présente. Les voitures ne sont plus si sûres que çà : on peut faire de très mauvaises rencontres sur la route.

Nous avons dédaigné les derniers hélicos trop longtemps. C'est sûr, il consomment un max, mais ils permettent à celui qui sait les piloter d'aller où il veut en un rien de temps. Je pense que çà vaut le coup et qu'il faut voir si l'un d'entre nous est capable de faire décoller ce truc.

Je savais bien que j'aurais dû lire les manuels de jeux vidéo !

Avatar de l’utilisateur
Sirius
Apprenti(e) Scribe de niv. 4
Messages : 295
Inscription : mar. nov. 20, 2018 9:53 am

Re: Bienvenue à Zombiland (Paris)

Message par Sirius » sam. avr. 27, 2019 8:50 am

Samedi 27 Avril 2019. (Flashback)

Mon nom est Léon et je suis flic. Du moins, c'est ce que j'étais sensé devenir en sortant de l'I.S.P : l'Institut Supérieur de Préparation. Mon affectation était au commissariat du 19è arrondissement de Paris, rue Erik Satie. Tout a commencé le 15, il y aura donc bientôt deux semaines. L'épidémie semble venir des égouts du 14è arrondissement de Paris à moins que cela ne soit des célèbres catacombes. Les premiers témoignages que nous avons reçu ce jour là étaient qu'un groupe d'individus, composé de cinq hommes, soit brusquement remonté à la surface. Ils semblaient hagards, ils titubaient, et scrutaient les alentours avec un regard perdu, vide. Des gens se sont d'abord approchés d'eux, leur demandant si tout allait bien. Ils ne répondirent pas. Un confrère patrouillait à ce moment-là. Il posa sa main sur l'épaule de l'un deux, le secouant légèrement, pour le sortir de sa léthargie. L'homme à alors tourné la tête vers lui, ses yeux se sont mis à briller d'une couleur rougeâtre.

En une fraction de seconde l'agent Domecq se fit mordre.
Vers les étoiles et au-delà ...

Avatar de l’utilisateur
Lu.K-57
Scribe amateur/amatrice
Messages : 24
Inscription : lun. avr. 22, 2019 11:15 am

Re: Bienvenue à Zombiland (Paris)

Message par Lu.K-57 » sam. avr. 27, 2019 12:37 pm

Domecq a hurlé à mort. Puis il s'est effondré sur le sol. Sa tête a cogné lourdement le bitume. Ces étranges individus semblaient totalement indifférents à son état, à leur geste. Ils ont juste tourné la tête vers les passants qui s'étaient arrêtés pour voir çà.
C'est facile d'oublier d'oublier ce qu'est un crime au milieu d'un champ de bataille.

Avatar de l’utilisateur
Miss Sandy
Apprenti(e) Scribe de niv. 5
Messages : 314
Inscription : jeu. nov. 15, 2018 5:48 pm

Re: Bienvenue à Zombiland (Paris)

Message par Miss Sandy » sam. avr. 27, 2019 12:42 pm

Des gens se sont approchés de Domecq. Une femme a commencé à lui secouer l'épaule, mais Domecq demeurait inerte. Un homme a repoussé doucement la femme, lui faisant comprendre qu'il pouvait effectuer les geste de premier secours. L'officier se retrouva en position PLS en quelques secondes.

Au même moment, une jeune fille saisissait son téléphone portable, annonçant qu'elle appelait illico le samu.

Avatar de l’utilisateur
Chronos
Site Admin
Messages : 1460
Inscription : mar. déc. 05, 2017 12:52 pm
Localisation : Oloron-Sainte-Marie
Contact :

Re: Bienvenue à Zombiland (Paris)

Message par Chronos » sam. avr. 27, 2019 12:47 pm

La foule s'agglutinait de plus en plus autour de la scène. On entendait des murmures par-ci par-là. Les regards de ces individus évoluaient. Ils commençaient à ressembler à ceux de carnassiers. Comme un loup au milieu d'une bergerie, qui se demandait quel mouton il allait attaquer en premier.
Nomen Est Omen / Le nom est un présage ... Regarde le monde avec des yeux d'enfants ...

Carpe Noctem : Car la nuit, tous les chats sont gris ...

Avatar de l’utilisateur
Miss Terre
Maître(sse) Scribe
Messages : 597
Inscription : sam. oct. 20, 2018 6:58 am

Re: Bienvenue à Zombiland (Paris)

Message par Miss Terre » sam. mai 04, 2019 12:53 pm

Et ce n'est qu'au bout de quelques secondes, qu'ils ont chargés. Enfin, si l'on peut employer ce mot en raison de leur lenteur. Les gens, méfiants commencèrent à reculer doucement. Sauf un petit garçon, peut-être âgé d'une demi-douzaine d'années. Il lâcha la main de sa mère et s'avança de quelques pas. Et c'est à la surprise générale que l'officier se redressa brusquement et se remit sur ses jambes. Ses yeux étaient devenus de la même couleur que ceux de ces drôles d'invidus.
Ainsi fond, fond, fond ... Notre belle petite planète ...

Présente à la bibliothèque dans mes heures de boulot, ou à la taverne dans mes heures de repos :lol:

Avatar de l’utilisateur
Miss Sandy
Apprenti(e) Scribe de niv. 5
Messages : 314
Inscription : jeu. nov. 15, 2018 5:48 pm

Re: Bienvenue à Zombiland (Paris)

Message par Miss Sandy » mer. mai 15, 2019 2:51 pm

La suite, vous pouvez très bien la deviner ... Paris est devenu un vrai champ de bataille en a peine quelques heures. En effet d'autres faits similaires ont été relatés par les médias par des flashs info's à répétition sur toutes les chaînes télévisées. La police, les hôpitaux, les pompiers ont très vite été débordés. En 48H, on en parlait comme une important épidémie. Cinq jours après, les médias utilisaient le terme de pandémie. Au bout d'une semaine, il n'y avait plus ni télévision ni radio ... Le chaos s'est vite invité dans la partie, quand des gens ont commencé à dévaliser tous types de commerce.

Avatar de l’utilisateur
Miss Terre
Maître(sse) Scribe
Messages : 597
Inscription : sam. oct. 20, 2018 6:58 am

Re: Bienvenue à Zombiland (Paris)

Message par Miss Terre » jeu. mai 16, 2019 11:58 am

L'armée a très vite été sollicitée. Mais la masse de victimes contaminées a eu le dessus sur les militaires. Les gens ont donc fini par se barricader chez eux ou bien, à l'inverse, tenté de quitter la métropole avant que la situation n'empire. Chacun de ces choix avait son avantage et son inconvénient.

Ce qui m'a sauvé, ce sont mes réflexes. Obligé de tirer dans un premier temps pour me protéger, je me suis très vite retrouvé à court de munitions, m'obligeant à prendre la fuite. Je n'en suis pas fier, mais mieux valait çà que de mourir bêtement. J'ai tout de suite pensé à retourner au commissariat. Les armes et les munitions ne manquaient pas là-bas, après tout ...
Ainsi fond, fond, fond ... Notre belle petite planète ...

Présente à la bibliothèque dans mes heures de boulot, ou à la taverne dans mes heures de repos :lol:

Avatar de l’utilisateur
Sirius
Apprenti(e) Scribe de niv. 4
Messages : 295
Inscription : mar. nov. 20, 2018 9:53 am

Re: Bienvenue à Zombiland (Paris)

Message par Sirius » ven. mai 17, 2019 12:39 pm

Malheureusement, le commissariat était déjà touché à mon arrivée. Beaucoup de gens ont eu le réflexe d'y venir pour être protégés par les forces de l'ordre. La foule s'agglutinait devant les portes, que mes collègues bloquaient du mieux qu'ils pouvaient. Une foule qui panique peut être une véritable catastrophe. J'ai donc rusé et choisi de rentrer dans le poste par le garage de nos véhicules. Une fois à l'intérieur, je suis immédiatement allé à mon bureau personnel.
Vers les étoiles et au-delà ...

Avatar de l’utilisateur
Infinity
Apprenti(e) Scribe de niv. 2
Messages : 154
Inscription : mer. déc. 05, 2018 1:43 pm

Re: Bienvenue à Zombiland (Paris)

Message par Infinity » sam. mai 18, 2019 7:29 am

Là, j'ai ouvert mon placard personnel. Que valait-il mieux faire ? Me remettre en habits de civil afin de me fondre plus facilement dans le commun des mortels, car si d'autres policiers me voyaient, ils risqueraient fort de limiter ma liberté d'action, où à l'inverse, rester en tenue, ce qui me donnerai plus facilement de l'autorité par rapport aux civils ? Un bien cruel dilemme.
A la Vie, à l'Amor ...

Répondre

Revenir à « Cadavre Exquis 3 »