l'évocation d'un souvenir.

patrick wantiez
Scribe amateur/amatrice
Messages : 33
Inscription : jeu. janv. 10, 2019 2:33 pm

l'évocation d'un souvenir.

Message par patrick wantiez » jeu. janv. 24, 2019 1:13 pm

Bonjour à tous le monde. Encore une fois je vais être un peu long, mais ce que je vais vous montrer mérite quelques explications, (après tout, c'est de la faute à Kronos, je me permets de le dénoncer). Hier après-midi, Gaïa et Kronos m'ont fait l'amitié de venir chez moi pour partager la galette des rois et je les en remercie du fond du coeur, (pas de bol, on n'a pas trouvé la fève. Mais je les soupçonne d'avoir choisi leur part pour que celui qui aurait eu la fève ne paie pas la galette à son tour).

Au fil de ce bon moment que nous passions, avec mes catastrophes habituelles, ils savent de quoi je parle, j'ai évoqué un texte, juste quelques lignes, que j'avais écrit en septembre 2016 en hommage à une personne que je connaissait et qui est décédée ce moment là. Ayant, toujours, comme d'habitude, fait une bêtise ; j'ai fais disparaître, comme par magie, le fichier que je voulais ouvrir, et bien sûr, énervé je ne l'ai retrouvé que lorsqu'ils furent partis. Donc, j'en viens à la responsabilité de Kronos, il m'a proposé de mettre ce texte sur le forum, et je que je lui ai répondu sans réfléchir, naturellement, que non, ce n'était pas un texte qui avait sa place sur le forum. Mais comme la nuit porte conseil, et qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, je suis peut-être un con, mais sûrement pas un imbécile (comprenne qui veux), j'ai donc changé d'avis. Avant de vous exposer ce texte, j'ai une réflexion à vous faire. (Je vous l'ai dit lors de ma présentation ; que je reviendrai, pour votre malheur). Là, je vais être plus sérieux.

En chacun de nous, il y a un monstre qui sommeille. Parfois, chez certains, au cours de leur vie, ont le malheur que ce monstre se réveille ; et bizarrement, chez d'autres, pour leur plus grand bonheur, il ne se réveille jamais. Pourquoi ? Celui qui aura la réponse à cette question sera béni des Dieux, je vous le certifie. Ce monstre c'est : la maladie. Je ne parle pas de la grippe ou d'une simple angine ; je vous parle de la vraie maladie, celle qui laisse les personnes handicapées ou carrément sur le carreau, si vous comprenez ce que je veux dire. On a tous quelqu'un dans notre entourage qui a réveillé ce monstre. Et vous compatissez, ce que tout le monde comprend parfaitement. Mais quand ce monstre qui sommeillait en vous se réveille, je peux vous affirmer que là, vous êtes tout à fait concerné et vous ne compatissez plus du tout. Cela, pour vous dire : si vous avez la chance d'être en bonne santé, profitez-en à fond, respirez la vie, ressentez le bonheur que vous avez, et surtout parlez aux autres, à tous ceux que vous ne connaissez pas, à votre voisin, car vous ne savez pas de quoi demain sera fait, et lorsque le lendemain cela se passera mal pour vous ou votre voisin, ce que je ne souhaite à personne bien sûr, il sera TROP TARD ! Vous ne pourrez plus revenir en arrière. Vous ne pourrez que vous dire : si j'avais su ! Ouais! si j'avais su ! J'aurai peut-être fait autrement, mais malheureusement, on ne sait JAMAIS !

Voilà ce que je désirais vous expliquer pour avoir une vision plus compréhensive sur ces quelques lignes que j'ai écrites en septembre 2016. Je vous les livre comme je l'ai ai écrites ce jour là avec énormément de regrets. Gardez les précieusement dans votre cœur.

Une pensée.

Nous étions voisins depuis plus de vingt ans
mais nous ne nous côtoyions pas souvent.
Les circonstances de la vie nous ont réuni
et dans l'adversité nous sommes devenus amis.
Le malheur a fait que nous nous soutenions
ce malheur qui a permis que nous nous écoutions.
En ce jour maudit de septembre où tu nous as quitté
j'ai l'espoir que cette funeste journée t'a soulagée.
Tu as laissé toute une famille dans la détresse
et tu as laissé ton nouvel ami dans la tristesse.
Je garderai le souvenir d'un homme estimable
malgré une épreuve qui rend la vie effroyable.
Outre l'horreur de la douleur
c'est toujours avec joie et bonheur
que ton image restera dans mon cœur.

Voilà ce que je voulais vous dire. Aujourd'hui je rajouterai simplement ces quelques mots:
Toi tu es parti, moi je suis resté pour mon plus grand malheur
mais l'on se retrouvera lorsque arrivera mon heure.

Merci à vous d'avoir été jusqu'au bout. Pat

Avatar de l’utilisateur
Chronos
Site Admin
Messages : 1460
Inscription : mar. déc. 05, 2017 12:52 pm
Localisation : Oloron-Sainte-Marie
Contact :

Re: l'évocation d'un souvenir.

Message par Chronos » jeu. janv. 24, 2019 6:36 pm

Un très bel hommage, Patrick. Tu as bien fait de venir nous le partager ...
Nomen Est Omen / Le nom est un présage ... Regarde le monde avec des yeux d'enfants ...

Carpe Noctem : Car la nuit, tous les chats sont gris ...

patrick wantiez
Scribe amateur/amatrice
Messages : 33
Inscription : jeu. janv. 10, 2019 2:33 pm

Re: l'évocation d'un souvenir.

Message par patrick wantiez » jeu. janv. 24, 2019 7:41 pm

Bonsoir Kronos. Je pense que tu sais ce que j'ai voulu dire ? Tu me comprends parfaitement, n'est-ce pas ? Ce qu'il faut, c'est le faire comprendre à tous ceux qui nous entourent. Qu'ils sachent la vérité. Parce que lorsque l'on comprend, il est toujours trop tard. Et notre devoir, tout du moins le mien, est qu'ils comprennent les réalités de la vie, qu'elle peut être aussi magnifique que cruelle, et qu'ils agissent en conséquences. Petit à petit tu vas apprendre à me connaître. C'est pour cela que lorsque je peux apporter mon aide à ceux qui en valent la peine, je le fais sans hésiter.
Bonne soirée.
Pat.

Avatar de l’utilisateur
Chronos
Site Admin
Messages : 1460
Inscription : mar. déc. 05, 2017 12:52 pm
Localisation : Oloron-Sainte-Marie
Contact :

Re: l'évocation d'un souvenir.

Message par Chronos » jeu. janv. 24, 2019 8:13 pm

Nos vécus respectifs sont en effet ce qui explique nos façons communes de voir les choses dorénavant ... Je me souviens de paroles qui m'ont grandement marqué à l'époque lorsque je les ai entendues pour la première fois :

" Pourquoi ce qui nous pousse à agir dans le sens de la vie, ce n’est que le danger ? … imaginez ce que çà fait d’être assis en face de quelqu'un qui vous dit que vous allez mourir … Prendre conscience ; que vos dernières heures sonnent. En une seconde, votre monde s’écroule. Vous regardez les choses et les ressentez différemment. Vous savourez le moindre petit verre d’eau ou la moindre promenade dans un parc … la plupart des gens ont la chance d’ignorer quand elle va s’arrêter ; et l’ironie de la chose c’est que cela les empêche de vivre pleinement leur vie. Ils avalent de grands verres d’eau sans les savourer. C’est quand même dommage. "

Le plus souvent, ce sont les situations extrêmes qui nous font prendre conscience ,avant qu'il ne soit trop tard, de ces choses là.
Nomen Est Omen / Le nom est un présage ... Regarde le monde avec des yeux d'enfants ...

Carpe Noctem : Car la nuit, tous les chats sont gris ...

patrick wantiez
Scribe amateur/amatrice
Messages : 33
Inscription : jeu. janv. 10, 2019 2:33 pm

Re: l'évocation d'un souvenir.

Message par patrick wantiez » ven. janv. 25, 2019 9:44 am

C'est au moment où l'on t'explique ce qui t'arrive et ce qui se passera dans ta vie future, que tu as un temps de rejet des vérités que l'on t'assène. Tu ne peux pas comprendre ce que l'on te raconte car pour toi c'est impossible que cela puisse se passer comme ils te le disent ; tu ne peux même pas imaginer le dixième des choses que tu vas subir. Puis au fil du temps, petit à petit, tu t'aperçois que ce que l'on te racontais n'est rien à côté de ce que tu ressens, et c'est à partir de ce moment là que tu apprécies ou que tu captes la plus petite chose qui peux t'apporter du plaisir, comme tu le dis si bien, un simple verre d'eau peu suffire. Dès cette prise de conscience, j'ai changé de vision de la vie à 200%.

Actuellement, je me dis que j'ai une chance extraordinaire de pouvoir gribouiller 3 mots sur une feuille blanche ; que mon cerveau fonctionne encore à peu près normalement, alors que m'exprimer verbalement devient de plus en plus difficile, tu as pu le constater. La relation entre ce que je penses et si je veux exprimer cette pensée par le biais de la parole devient de plus en plus difficile, alors que de transmettre mes pensées par l'écriture n'a jamais été aussi facile pour moi. C'est là où nous nous rejoignons, tant que l'on est en bonne santé, on ne sait pas la chance que l'on a, et c'est cela que j'ai voulu exprimer dans mon évocation d'hier soir : profitez de la vie, arrêter de râler pour le moindre petit soucis que vous rencontrez. Je ne dis pas cela par jalousie, mais pour vous faire comprendre au moins une chose : la santé passe avant tout, elle est numéro 1, et de loin dans votre qualité de vie. Je vais vous dire quelque chose qui résume tout : Tout le monde, je pense, à entendu parler de Steve Jobs, l'ancien PDG d'Apple. Il était multimilliardaire, et il est mort à 50 ans d'un cancer. Est-ce que tous ses milliards qu'il avait lui on sauvé la vie ? Si vous comprenez cela, vous avez tout compris.

Voilà, comme d'habitude j'ai écris un roman, mais c'est le seul plaisir qu'il me reste, et je vous affirme que celui là, se sera très difficile de me l'ôter. Lorsque je n'aurai plus ce plaisir, c'est que j'aurai quitté ce monde. Bonne journée. Pat

Avatar de l’utilisateur
Miss Terre
Maître(sse) Scribe
Messages : 597
Inscription : sam. oct. 20, 2018 6:58 am

Re: l'évocation d'un souvenir.

Message par Miss Terre » ven. janv. 25, 2019 12:36 pm

Chronos a écrit :
jeu. janv. 24, 2019 8:13 pm
" Pourquoi ce qui nous pousse à agir dans le sens de la vie, ce n’est que le danger ? … imaginez ce que çà fait d’être assis en face de quelqu'un qui vous dit que vous allez mourir … Prendre conscience ; que vos dernières heures sonnent. En une seconde, votre monde s’écroule. Vous regardez les choses et les ressentez différemment. Vous savourez le moindre petit verre d’eau ou la moindre promenade dans un parc … la plupart des gens ont la chance d’ignorer quand elle va s’arrêter ; et l’ironie de la chose c’est que cela les empêche de vivre pleinement leur vie. Ils avalent de grands verres d’eau sans les savourer. C’est quand même dommage. "
Je crois savoir d'où sont tirées ces phrases, qui sont criantes de vérité. Comme beaucoup de monde, il m'arrive de me plaindre pour des choses futiles et c'est bien souvent, après coup, que je m'en rend compte. Tout comme la majorité du temps, je ne prends pas conscience de la chance que nous avons tous, trop occupée que je suis dans notre routine quotidienne.

Pour en revenir tout de même au sujet initial, comme l'a dit Chronos, un écrit,le tien en l'occurrence ici, un montage vidéo comme l'a fait Chronos pour ses arrière-grands-mères ... est un des plus beau cadeaux que l'on puisse faire en mémoire d'un être cher qui nous a quitté.
Ainsi fond, fond, fond ... Notre belle petite planète ...

Présente à la bibliothèque dans mes heures de boulot, ou à la taverne dans mes heures de repos :lol:

patrick wantiez
Scribe amateur/amatrice
Messages : 33
Inscription : jeu. janv. 10, 2019 2:33 pm

Re: l'évocation d'un souvenir.

Message par patrick wantiez » ven. janv. 25, 2019 1:42 pm

Bonjour miss terre. Je tiens à te remercier pour le message que tu as laissé concernant l'échange que Kronos et moi avons eu. Je souhaite simplement que les personnes qui le lisent prenne bien conscience de ce que nous avons évoqué. Je pense que tu en a perçu le sens et j'espère qu'il te resteras au moins une trace de ce que nous vivons comme expérience. Je me permets de te demander de faire l'effort d'y penser aussi souvent que tu le peux car cela voudrait dire, là je parle pour moi, que je suis encore utile pour quelqu'un ; tu ne peux pas imaginer que le simple fait de se sentir utile à quelque chose peux nous aider moralement à surmonter les épreuves que nous subissons.
Merci.
Pat.

Avatar de l’utilisateur
Miss Terre
Maître(sse) Scribe
Messages : 597
Inscription : sam. oct. 20, 2018 6:58 am

Re: l'évocation d'un souvenir.

Message par Miss Terre » ven. févr. 01, 2019 1:17 pm

J'essayerai de me le rappeler en temps et en heure, Patrick. C'est promis ...
Ainsi fond, fond, fond ... Notre belle petite planète ...

Présente à la bibliothèque dans mes heures de boulot, ou à la taverne dans mes heures de repos :lol:

patrick wantiez
Scribe amateur/amatrice
Messages : 33
Inscription : jeu. janv. 10, 2019 2:33 pm

Re: l'évocation d'un souvenir.

Message par patrick wantiez » ven. févr. 01, 2019 6:02 pm

Merci beaucoup miss terre au moins je sers encore à quelques chose. Bonne soirée. P ;) at

Répondre

Revenir à « Recueils de Poèmes »